Home page / Bourgogne
Home page / Bourgogne Vins de Bourgogne Les appelations des vins de Bourgogne Cépages des vins de Bourgogne Vidéos Liens Contact

Bienvenue sur le site des Grands Vins de Bourgogne

Les vins de Bourgogne sont mythiques dans le monde entier. De nombreux connaisseurs affirment que les vins de Bourgogne sont inégalables, en complexité en ampleur et en expression.
On trouve sur une superficie réduite, des terroirs variés dont les caractères se reflètent dans la personnalité de chaque vin.
La compréhension des vins de Bourgogne, dans leur immense diversité continue de passionner les spécialistes. Les vins de Bougogne allient finesse et force, élégance et puissance.

La région de Bourgogne

Un peu d'histoire de la Bourgogne


Le langage des étiquettes :

Climat : parcelles ou lieux-dits d'un vignoble au sens cadastral.
Cru : synonyme de climat
Grand cru : le plus haut échelon dans la hiérarchie des appellations contrôlées
Premier cru : second échelon d'une AOC
Mise dans nos caves : généralement mise en bouteilles par un négociant
Mise en bouteille au domaine : mise en bouteilles dans les chais du vigneron
Monopole : climat appartenant à un seul propriétaire
Négociant-éleveur : négociant qui élève dans ses caves le vin acheté en vrac aux vignerons

Depuis la préhistoire les hommes ont toujours été présents en Bourgogne, d'abondants vestiges jalonnant les périodes en témoignent. Entre autres l’origine de son nom, le premier royaume portant le nom de Bourgogne, regnum Burgundiæ en latin royaume de Burgondie, est l'œuvre des Burgondes.

Les premières traces du vignoble bourguignon remontent au IIe siècle, on pense que les Celtes cultivaient la vigne et faisaient du vin avant l’arrivée des Romains.

L’histoire viticole de la Bourgogne à l’époque médiévale fut d’une importance capitale pour toute l’Europe.
En 910 fut fondée Cluny dans le Mâconnais, outre son influence religieuse, elle acquit des propriétés importantes dans le vignoble de la Côte d’Or.
En 1098 fut créée l’abbaye cistercienne de Cîteaux, près de Nuits-Saint-Georges. L’ordre développa la culture de la vigne et du vin. Le Clos Vougeot servait aux moines à explorer les différents aspects de la viticulture, qui s’étendait à toute l’Europe grâce au rayonnement de l’ordre religieux.

A la fin du Moyen Âge, deux événements dont les effets se font toujours sentir : un arrêté de Philipe le Hardi de 1395 ordonna l’arrachage du Gamay en Bourgogne, ce qui ouvrit la voie du pinot noir. En 1443, le chancelier de Philippe le Bon, Nicolas Rolin, fonda les Hospices de Beaune, dont la vente aux enchères annuelle sert de critère aux fluctuations du cours des vins de Bourgogne.

Après la Révolution française, la législation napoléonienne sur les successions réglementa la répartition du vignoble. La propriété fut dès lors morcelée entre les différents enfants d’un couple parental, de telle sorte que les parcelles de chaque propriétaire devinrent de plus en plus petites.

En 1851 fut créé le premier chemin de fer Dijon Paris. L’immense marché s’en trouva ainsi rapproché d’où la hausse de la demande.

En 1861, première tentative de classement des vins de grande qualité. Après l’invasion du phylloxéra, dans les années 1870, l’hostilité des Bourguignons à l’égard des plans greffés fut plus fort que partout ailleurs. Au début du XXe siècle la crise se durcit.

L’élaboration du système des appellations d’origine contrôlée et l’installation progressive de la mise en bouteille sur la propriété préparèrent vers 1930, la situation actuelle en Bourgogne.
(Source : LE VIN, André Dominé, Editions Place des Victoires)

Le terroir de Bourgogne

La Bourgogne est un terroir. Sous ce terme on désigne l’environnement naturel d’un vignoble, c'est-à-dire l’interaction entre les caractéristiques de son sol et des données topographiques et climatiques qui le définissent.
Le concept du terroir englobe aussi le facteur humain, il a fallu des siècles de labeur aux vignerons aidés parfois par le travail des moines pour façonner le terroir de Bourgogne que nous connaissons aujourd'hui.


Géologie, topographie et climat de la Bourgogne

Géologie
En Bourgogne les types de sols jouent un rôle prépondérant. Les terroirs prestigieux sont formés exclusivement de sols calcaires. Chablis offre au Chardonnay des conditions idéales grâce à son sol calcaire et crayeux. Les sols argilo-calcaires ou de marnes calcaires de la Côte d’Or se sont constitués grâce à l’érosion progressive des hauts plateaux calcaires du Jura. C’est pourquoi on trouve sur une superficie réduite des terroirs très variés. Sur la Côte Chalonnaise et dans le Mâconnais, les affleurements calcaires sont plus rares et se mêlent à des terres glaiseuses et sableuses. L’interaction entre le drainage du sous-sol caillouteux et la capacité des substrats glaiseux, argileux et marneux à retenir les eaux est d’une importance capitale pour les terroirs bourguignons.

Topographie
La topographie de la Bourgogne présente pour la plupart des grands crus de la Côte d’Or une orientation à l’Est et un faible escarpement. Les sommets culminent entre 200 et 400 mètres.

Climat
Le climat n’est ni particulièrement doux ni particulièrement sec. Les hivers sont froids et à Chablis peuvent donner lieu à des gelées tardives jusqu’à la fin du printemps. Les étés sont continentaux et chauds mais plus instables que dans les vignobles méridionaux. Les précipitations sont déterminantes au moment de la floraison et des vendanges. Les vignerons courent des risques importants et on peu de marge de manœuvre.

Le vignoble de Bourgogne


Près de 29 500 hectares de vignes en production, classées en Appellation d'Origine Contrôlée (A.O.C) produisent un volume de récolte d'environ 1,5 million hectolitres

Le vignoble de Bourgogne s'étend sur 5 grandes régions de production.

Du nord au sud : les vignobles de Chablis, du Grand Auxerrois, de Tonnerre, de Joigny et de Vézelay ; les vignobles de la Côte de Nuits, Hautes Côtes de Nuits et du Châtillonnais ; les vignobles de la Côte de Beaune et des Hautes Côtes de Beaune ; les vignobles de la Côte Chalonnaise et du Couchois et enfin, le vignoble du Mâconnais.

Les appellations par région viticole :

Chablis : Chablis, Petit Chablis, Grand Cru, Premier Crus

Côte de Nuits : Fixin, Gevrey-Chambertin,
Chambolle-Musigny, Vougeot,
Vosne-Romanée, Nuit-St-Georges,
Echézeaux

Côte de Beaune :
Aloxe-Corton, Savigny-les-Beaune,
Côte de Beaune-Villages, Beaune,
Pommard, Monthélie, Volnay, Meursault,
Chassagne-Montrachet, Santenay

Côte Chalonnaise : Mercurey

Mâconnais : Pouilly-Fuissé

4 Niveaux d'appellations :

1. Grands crus :
33 appellations - meilleures parcelles d'un village :1.5%
2. Premiers crus :
562 climats classés - parcelles d'un village :10%
3. Appellations communales :
44 appellations - territoire d'une commune : 34%
4. Appellations régionales :
21 appellations - ensemble de la Bourgogne : 54.5%

Eric Weddle Jersey Greg Olsen Jersey Jay Cutler Jersey Dez Bryant Jersey Demaryius Thomas Jersey Golden Tate III Jersey David Bakhtiari Jersey J.J. Watt Jersey